Le 3ème concours ATA’toile – dessine-moi la tolérance

La tolérance, l’intelligence, l’amour et l’imperfection

 

Kofi Annan – prix Nobel de la paix a dit : la tolérance est une vertu qui rend la paix possible.

Je sais que nous partageons toutes et tous ce désir de paix, la paix des peuples et aussi la paix avec notre voisin, et la paix avec nous-même.

Que faut-il pour vivre en paix ? être intelligent et avoir un grand cœur !

Je veux vous montrer que la tolérance permet ces deux choses.

J’ai fermé les yeux et j’ai médité sur la tolérance. Alors j’ai compris qu’il me fallait faire la paix avec le garçon agité que j’ai été, avec le garçon menteur que j’ai été, avec le garçon triste que j’ai été. A l’intérieur, ils se sont alors pris par la main, ils se sont regardés, ils ont commencé à s’apprécier, et ils ont vu clair : tous ont une place, tous sont là pour quelque chose, tous viennent du même endroit.

C’est Hubert Reeves qui disaient que nous sommes toutes et tous des poussières d’étoiles. Et toutes les étoiles viennent du même commencement, de l’origine.

Nous sommes toutes et tous faits des mêmes atomes, des mêmes molécules. Simplement, ils et elles se sont organisés, se sont donnés la main de manière un peu différente. Pourquoi ? Parce que les uns sont nés à une époque, les autres dans une famille aisée, les uns pendant une guerre, les autres à côté d’un temple de la paix.

Tout ceci a fait de nous de êtres différents. C’est une richesse magnifique ! La tolérance va nous permettre de vivre cette richesse, de la partager et nous nous comprendrons alors, chaque fois un peu plus. Cela nous permet de savoir plus, de comprendre plus, bref d’être de plus en plus intelligent. La tolérance est une condition pour devenir intelligent et créatif.

 

Tolérer, c’est aussi accepter ce qui nous ai d’abord désagréable, qui nous fait peur par exemple. Dans cette autre définition de la tolérance, c’est le mot accepter qui est important, car accepter les choses et les êtres comme ils sont, c’est le début de l’amour.

Je me souviens avoir détesté un homme par le passé car il se comportait de façon différente que ce je croyais bien. Quelques années plus tard, il est devenu un de mes grands amis.

C’est ce mouvement d’inclusion (montrer avec ses bras). Le contraire, c’est l’égoïsme. J’ai rencontré un jour un homme qui disait à ceux qui venaient l’écouter : « l’amour, c’est de l’égoïsme qui s’étend autres ». Ainsi, apprendre et s’entrainer à la tolérance, c’est apprendre à aimer.

Et derrière tout ça, il y a une grande idée qui m’a été transmise par un grand ami :

la vraie tolérance est tout simplement la reconnaissance de l’imperfection.

C’est une idée qui libère car oui, le jugement nous emprisonne et la tolérance nous libère.

Voilà donc ce que je voulais partager avec vous : pour être à la fois intelligent et avoir un grand cœur, cultivons sans relâche la tolérance.

Alors un doux parfum de liberté va apparaître dans notre vie. C’est ce que je nous souhaite à toutes et tous.

Merci

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde »  Gandhi (1869 – 1948)